« Une fenêtre » de Moukam Fonkam

Une fenêtre

Cie Moukam Fonkam

Chorégraphe – interprète : Moukam Fonkam

Avec le soutien de : Théâtre du centre, Dojo danse Avignon

« Comment pénétrer dans cet espace, et prendre parole ? C’est sur nos empreintes qu’est gravée la douleur, qu’elle se lit et se lie ». Il est question de la rythmicité du mouvement et du verbe qui fait résonner le tambour des cœurs, en une possibilité de prendre parole, de plonger un regard culturel, politique, sur quelques réalités de notre quotidien.

L’auteur et interprète tente ici de planter un nouveau décor, dans un espace non figé, une danse propre et intérieure, où le mouvement et le verbe s’expriment, se répandent, et se font écho. L’espace d’une fenêtre s’invente et se réinvente en un nouvel espace, exposé comme un tableau.

Moukam Fonkam, danseur chorégraphe camerounais et directeur de compagnie. Bercé par le rythme et la parole, son parcours est empreint de danses traditionnelles camerounaises et africaines, utilisées comme base d’une créativité contemporaine ouverte sur le monde. Il aborde le corps dans sa résonance, sa communication, sa continuité et son engagement.

Il a suivi des formations professionnelles à l’Ecole des Sables, au CND de Paris, au centre de Royaumont, au Folkwang Tanz Allemagne, en Corée du Sud… En tant que chorégraphe, il a mené plusieurs projets personnels et collectifs avec la Cie Phénix Cameroun. Il anime en parallèle plusieurs stages en Europe, en Afrique et en Asie. Afin d’apporter un nouveau regard sur la danse et le danseur dans son pays, il organise des ateliers, des rencontres et des échanges entre danseurs et chorégraphes.

Il met notamment en place depuis 2004 le PEC (Programme d’Expression Corporelle) pour mener un travail de recherche, de transmission et de pédagogie. Il crée les « Ateliers Intensifs » ouvert à tous les acteurs du spectacle vivant qui souhaitent s’enrichir dans un esprit de partage.

Artiste invité au Théâtre du Centre danse Avignon, il mène son activité entre Avignon et le Cameroun.

 



Laisser un commentaire