« Le preux dans la peau du tigre  » par Waldemar Kretchkowsky

Le preux dans la peau du tigre

Cie Samorodok

Chorégraphie / Conception / Scénographie / Costumes : Waldemar Kretchkowsky / Interprétation : Waldemar Kretchkowsky / Musique : Arvo Pärt, Les chants chamaniques de la Syrie, Antony and the Johnsons / Textes : Rainer Maria Rilke, Paul Valéry, Fernando Pessoa, Simon Weil, Arsenij et Andrei Tarkovski

Co production : Teatro Municipal de Ilhéus, Espaço Cultural “Caza das artistas” Ilhéus (Brésil), Festival “Café de la danse” à Olargues. Artiste en résidence au Théâtre de Vanves (Paris).

Rien de rien de rien – J’ai tourné des pages – Au fond de ma poitrine – Je me suis fait libre. W.K Le solo « Le preux dans la peau du tigre », le premier d’une trilogie est né lors du vernissage de l’exposition des peintures de Waldemar Kretchkowsky : « Samorodok ». Une « confi-danse » performative, une mise en abîme de mon interprétation, de mon partenaire de chiffon Louis, du public et de moi-même. Ceci à travers une figure héroïque, baroque, radicale. Une chorégraphie-conférence poétique où la parole d’auteurs et mes propres écrits tiennent une place importante. Une interrogation expressionniste sur le genre et sur la place du libre penseur dans le monde d’aujourd’hui. Une performance de la confrontation.

Né en Ukraine soviétique, Waldemar Kretchkowsky, commence la danse à sept ans. Douze ans plus tard son diplôme de professeur en poche, il crée ses premières pièces qui remportent de nombreux prix. Exilé en France depuis 2001, il intègre la formation ex.e.r.ce du Centre Chorégraphique National de Montpellier. Par la suite il travaille avec Michelle Murray, Florence Saul, Emmanuelle Vo-Dinh, Gilles Verièpe, Luc Maubon, François et Christian Ben Aïm…, tout en poursuivant sa recherche personnelle de chorégraphe / performeur.

En 2008, il crée la Compagnie « Samorodok » et ses premières pièces « Ulrika : N°3 l’événement intérieur », « The King of Love is Dead… ». Cette même année, il reçoit par la FUNCEB (Fundaçao Cultural de Bahia) au Brésil, l’aide au projet chorégraphique « Janka Rudska », pour la pièce « Você vai chorar a tua liberdade ». En 2010, la compagnie est subventionnée par la DRAC pour la création « Diptyque », Création 2011 « Trilogie », « Le preux dans la peau du tigre », « Meine Pina » et « Inside ».

Pour en savoir plus sur cet artiste :www.ciesamorodok.com/a>

 




Laisser un commentaire